burundikids e.V.
Être Albinos au Burundi peut signifier la mort.
Photo ©Benjamin Schilling

Foyer Kayanza –

Un lieu protégé pour des enfants, nés Albinos

Actualité

Être Albinos au Burundi peut signifier la mort. Car des coutumes et des superstitions sont apparues ces dernières années, selon lesquelles des parties de corps des Albinos, nécessaires pour des breuvages et des cérémonies, promettent une longue vie, des récoltes plus importantes et une pêche miraculeuse.

Le corps d’un Albinos peut rapporter plusieurs dizaines de milliers de dollar. Des chasseurs d’hommes, originaires des pays d’alentour ont été arrêtés et accusés de meurtre surtout des meurtres d’enfants.

Pour pouvoir réagir à cette situation de détresse, la Directrice de la Fondation Stamm, Verena Stamm, a décidé en février 2011, d’accueillir ces enfants dans une petite maison à Kayanza.

Ainsi ces enfants peuvent continuer d’aller à l’école et dormir tranquille le soir sans avoir peur d’être enlevés ou tués. Ainsi 14 enfants vivent depuis dans ce petit foyer, parmi eux neuf Albinos. Les mères rendent visite à leurs enfant régulièrement.

burundikids a décidé de soutenir dans la lutte pour les Albinos et l’application des droits de l’Homme, le partenaire sur place, la Fondation Stamm, en fournissant à ces enfants un chez-soi, une formation et un avenir.

Historique

L’attention de la Fondation Stamm sur cette situation précaire des Albinos fut attirée à l’occasion d’un projet avec l’UNICEF dans la région de Kayanza. Le Gouverneur de cette Province demanda alors dans une lettre de participer à la protection des Albinos. La raison de cette démarche était un groupe d’enfants qui dormaient à l’extérieur du bureau de l’homme politique, à l’abri des gardes de police, par peur de rentrer après l’école, à la nuit tombante, sur leurs collines.

Ainsi 14 enfants vivent depuis dans ce petit foyer, parmi eux neuf Albinos. Les mères rendent visite à leurs enfant régulièrement.
Photo ©Benjamin Schilling

Il y avait pratiquement chaque jours des récits d’horreur dans les médias. Des enlèvements, des meurtres, la chasse aux albinos. L’année dernière, presque 100 entre eux ont trouvé la mort. De plus en plus d’Albinos essayèrent de s’en fuir, un groupe par exemple chercha protection dans la propriété d’un avocat général. Finalement celui-ci aida à réveiller les consciences dans la population et à mettre ce problème à l’ordre du jour dans les administrations. Les gens, plus vigilants maintenant, s’entraidaient et aidèrent la police à arrêter plusieurs meurtriers et chasseurs d’homme.

Au début de l’année 2012 une autre nouvelle alarmante : l’évasion de leur prison dans l’est de Burundi de trois prisonniers sur six, accusés de meurtres et d’enlèvements sur des Albinos. Entretemps, le Gouverneur continue son aide, il y a eu depuis en envoi de vivres pour le foyer des enfants.

Les perspectives

La Fondation Stamm veut participer à la protection des Albinos en envoyant des assistants sociaux et la coopération avec les administrations et en sensibilisant la population aux alentours.

burundikids assurera l’hébergement, les repas, l’aide médicale et la scolarisation jusqu’à ce que la situation s’améliore et que les enfants puissent rentrer dans leurs familles en toute sécurité.