burundikids e.V.
Sophie est une jeune mère de jumeaux de cinq mois, Bluph Bukuru (signifiant « l´aîné») et Jackson Butoyi («le cadet »)

Sophie, Bukuru et Butoyi

Sophie est une jeune mère de jumeaux de cinq mois, Bluph Bukuru (signifiant «l´aîné») et Jackson Butoyi («le cadet»). La jeune femme de 18 ans est originaire de la commune de Rumonge (province de Bururi). Elle a quitté sa colline natale de Gatwe le 14 avril 2014 pour s´installer avec Bukuru na Butoyi au centre de Uranderera à Mutakura dans la province de Bujumbura. Ce centre fondé par la Fondation Stamm accueille principalement des orphelins, des mères célibataires et d´autres jeunes en difficulté.

Sophie a été accueillie au centre avec ses bébés, car la jeune mère ne parvenant pas à produire suffisamment de lait pour ses jumeaux, ces derniers souffrent de problèmes de croissance dus à leur malnutrition. Leur accueil à Uranderera permettra à la mère et à ses deux enfants de recevoir l´aide requise dont une assistance nutritionnelle pour Bukuru et Butoyi.

Avant son arrivée à Uranderera, la jeune femme était en couple; mais lorsqu´elle a annoncé sa grossesse à son compagnon, ce dernier a nié sa future paternité. La situation de Sophie n´a fait qu´empirer quand son entourage et celui du futur père ont contraint la future mère à vivre chez sa «belle-famille». Lorsque Sophie a mis au monde des jumeaux, son compagnon qui refusait toujours de reconnaitre sa paternité, a profité de cette double naissance pour chasser la jeune mère et ses nouveau-nés. Le compagnon arguait en effet que ces bébés ne pouvaient être les siens car personne n´accouchait de jumeaux dans sa famille. Suite à cela, Sophie est retournée vivre chez ses parents avec ses deux garçons.

Sophie et ses jumeaux en compagnie d´autres apprenantes en couture au centre de formation de Kizuka

Ces bouleversements dans la vie de Sophie ont commencé alors que la jeune femme déscolarisée apprenait le métier de couturière au centre de formation professionnelle de Kizuka (commune de Rumonge). Toutefois, son déménagement dans la capitale n´affectera pas sa formation qu´elle compte suivre jusqu´au bout. Elle a notamment passé ses tests de fin de formation les jeudi 17 et vendredi 18 avril. Réussir ces examens est en effet obligatoire et essentiel pour que Sophie puisse obtenir son certificat de formation en couture, grâce auquel elle pourra mieux envisager l´avenir de Bukuru na Butoyi.